Association du Foyer Socio-Educatif du collège Henri Matisse - FondKer

Lauréat
2021,

logo

Présentation

Le Foyer Socio éducatif a pour but de développer essentiellement la vie sociale et culturelle de l’établissement, il prépare à la vie civique et sociale des élèves et contribue à l’épanouissement de la personnalité, à l’apprentissage de la liberté et de l’autonomie.

La Classe Relais fait partie d’un dispositif de prévention de lutte contre le décrochage scolaire.

Implantée au sein d’un collège, la classe relais Henri Matisse accueille des élèves de 19 collèges du bassin : des décrocheurs scolaires inscrits dans un processus de déscolarisation et de désocialisation.

Projet soutenu par Fond'Ker

Education à la citoyenneté – Patrimoine de La Réunion et de l’Océan Indien

L’éducation, la citoyenneté et l’inclusion sociale de la jeunesse

Lauréat 2021

1800 €

Pendant une année scolaire 2 sessions d’élèves découvrent et s’approprient l’histoire de l’engagisme à La Réunion. Ils visitent les lieux de mémoire, collectent des données, rencontrent des acteurs économiques locaux descendants d’engagés et conçoivent et réalisent une exposition suite à leurs découvertes.
Ils sont accompagnés par un enseignant en histoire géographie, et par l’enseignant coordonnateur et l’éducatrice spécialisée de la classe relais.

 

Les élèves décrocheurs peinent à donner du sens aux enseignements notamment en
Histoire. Le travail de Mémoire reste complexe pour eux, ils ne s’approprient pas le sujet.

L’équipe a donc imaginé un « parcours immersif » qui mène les jeunes sur les traces des engagés où ils vont enquêter sur le terrain, récolter des informations, puis exposer leurs découvertes.

 

Les objectifs de ce projet sont:
– Offrir au jeune décrocheur de connaître son passé pour construire son présent et se projeter dans l’avenir;
– Redonner confiance à l’élève en suscitant chez lui une prise de conscience en lui permettant de se positionner dans le cadre de l’océan indien et de son histoire;
– Participer au « devenir citoyen », grâce à un travail de Mémoire.

18 jeunes
en décrochage scolaire ont participé à ce projet